Marvel Avengers ~ Last Time

Marvel Avengers ~ Last Time

Forum rpg dans l'univers Marvel
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite baston nocturne [PV Skye]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

Ouvrir
MessageSujet: Petite baston nocturne [PV Skye]   Jeu 18 Avr - 21:56

Depuis combien de temps est-ce que je venais m'entraîner dans cette salle ? Je ne le sais même plus. C'est ce qui arrive lorsqu'on va quelque part à chaque fois que l'on juge qu'il faudrait y aller. Pour ma art, je n'ai rien à faire d'autre que de me rendre où je peux pratiquer la boxe. J'y vais chaque soirs, lorsque je m'ennuie. Et à chaque fois, j'ai le même rituel. Je prend plusieurs sacs, j'en accroche un. Ensuite, je bande juste mes mains avant de commençer à frapper. Je n'enfile pas de paire de gants. Il faut bien avouer que c'est inutile, lorsqu'on sait que je suis tellement fort que je ne ressent pas autant la douleur que d'autres lorsque mes poings touchent la cible. Ainsi, je frappe, je frappe, encore, encore et encore. Au bout de quelques minutes, le premier sac est envoyé droit devant moi sous la force que j'exerce dessus. C'est toujours pareil. Il m'en faut quelques uns tellement ils se font envoyer au loin. On m'avait pourtant proposer de sortir, ce soir. Et comme d'habitude, j'avais refusé. De toutes façons, je n'aime pas vraiment aller dehors avec d'autres personnes. Les boîtes de nuit, boire comme un ivrogne... Ce n'était pas mon truc. Quoique, l'alcool, je connais. C'est au moins quelque chose qui existait déjà lors de la deuxième Guerre Mondiale. Mais en très peu d'année je dois dire, tout à complètement changé. Il y a ces drôles de planches noires, qui peuvent transmettre des images. Puis c'est téléphones qui n'ont plus de fils, dont chaque personne semble en avoir un. Enfin, je ne me compte pas dans le paquet. Je ne sais pas ce que c'est que ces choses là... A mon époque, c'était des bidules avec un fil. On avait une roulette, on composait le numéro pour demander à parler à quelqu'un. Là, on appuie sur ses boutons, on peut même faire des photographies high tech avec ça...

Toutes ces choses nouvelles, c'est un peu dur de tout comprendre, de s'intégrer là dedans. On se croirait dans le futur. Et lorsque je vois Tony Stark qui dit qu'il fait des choses banales... J'en ris intérieurement. A vrai dire, c'est comme Howard qui bidouillait des trucs futuristes avant l'heure. C'est un peu ce à quoi je songe lorsque je vois son fils. Sauf que là... Le futur est déjà présent. Je sais qu'il faut que je fasse de nouvelles connaissances, pourtant je n'y arrive pas. Je n'ai pas l'envie. Puis on peut encore être entraîné dans une Guerre sans précédent. J'ai été un soldat, il est de mon devoir de penser aux autres plutôt qu'à mon confort personnel. Parce que si je suis pas à la hauteur, des milliers de personnes trouveront la mort par ma faute. Ils ne peuvent pas se défendre. Quelqu'un se doit de les protéger.  Alors que je venais d'expédier le quatrième sac, j'entendis quelqu'un arriver. Je le laissais s'approcher, ne daignant même pas tourner la tête vers le nouvel arrivant. Finissant de frapper le sac de sable qui avait suivit, je me tournais vers celui qui venait empiéter sur mon territoire, puisque d'habitude, j'étais le seul à rester dans la salle à cette heure. C'était un homme. A première vue, il était un colosse tout pleins de muscles. Il avait le crâne rasé, tandis qu'un simple t-shirt à large bretelles faisait office de haut. Il était également très poilu, avec un air grognon. Son regard neutre parcouru la pièce, tandis qu'il considérait les sacs de sable, puis moi-même. Il avait dû comprendre que je n'étais pas un bête gars qui venait tuer le temps, puisque j'avais envoyé balader beaucoup de sac de frappe.

Ce n'était pas un sac d'os comme j'étais avant qui aurait pu faire ça. Quoi qu'il en fut, il s'approcha de moi en silence, avant de se poster à ma hauteur."-Que dirais-tu d'un petit combat ?"Je le regardais sans ciller. Je n'étais pas contre, néanmoins je n'aimerais pas voir la tête que tirera son épouse - si encore il en a une, bien évidemment - si jamais on se mettait à se battre. Je n'aimais pas vraiment frapper gratuitement, même si l'autre me le demandait. Pour se battre avec moi, c'était toutefois fort simple. Premièrement, il faut que j'aie une bonne raison de le cogner. Je ne prône pas la violence. Di je dois le faire, c'est que tu m'a cherché. Deuxièmement, il faut être un de mes ennemis. Là, je ne le connaissait pas, il ne m'avait rien fait donc je n'avais pas besoin d'en venir aux mains. Je décidais donc de ne pas faire attention à sa demande, préférant commencer à dérouler mes bandages afin de les ranger et partir. Cependant, ce n'était pas dans les intentions de l'autre de me laisser partir."- Oh ! Pourquoi tu ne me réponds pas ? Tu es plutôt balèze, tu es là pour cogner, non ?"Je continuais ce que j'étais en train de faire, sans pour autant poser mon regard sur l'autre qui commençait à s'échauffer. Je pensais qu'en ne faisant rien, il comprendrait que je n'étais pas intéressé. Néanmoins... Je pris la parole afin de mettre tout de même les choses au clair.

"- Je ne suis pas intéressé."

Une réponse courte, précise et dite sur un ton neutre était probablement la meilleure chose à faire pour ne pas déclencher un petit affrontement. Seulement, ce n'était pas au goût de l'autre qui perdit contenance et il me fit une droite dans la tronche. Ca faisait mal. Heureusement que j'avais maintenant l'habitude de reçevoir des coups... Ma tête était de profil. Là, il me cherchais. Ainsi, en toute logique, j'étais bon pour répliquer. Je me tournais vers le gars, et sans prévenir, je lui donnais une fraise. Il vola à l'autre bout de la pièce, avant de s'écraser lourdement sur les espaliers qu'il brisa sous l'impact. Il me regarda d'un air hébété, avant de prendre la parole."- Tu vas...M'le payer." Au moins, il avait à moitié compris qu'il ne fallait pas me chercher. Après tout, j'étais un Super-Soldat, j'étais... Captain America. Néanmoins, cela il ne le savait pas, puisque mon identité est supposée être secrète, comme l'es probablement celles des autres Héros. Bref, il était temps pour moi de repartir. J'avais ranger tout les sacs de frappe à leur place, tandis que je reprenais mes affaires. J'allais probablement rentrer chez moi à présent, histoire de dormir un petit peu. C'était ironique tout de même, puisque j'avais pratiquement passé presque une soixantaine d'année dans un bloc de glace... Dormir n'était même plus une priorité chez moi. Je regarderais peut-être les images animées de ce qu'ils nommaient couramment "télévision". Et comme à mon habitude, j'éteindrais sûrement au bout de quelques secondes lorsque je me rendrais compte que rien ne m'intéresse là dedans.

Enfin... Cela, c'était la routine. Quoique, pour une fois je n'allais pas faire mon rituel habituel. Le gros lard était revenu vers moi, accompagné par trois camarades semblant tout aussi balèze que lui. Ils m'avaient encerclés, tandis que le mec ordonna à ses larbins de me frapper. L'un tenta de me donner un poing au visage, mais je réussis à l'esquiver en m'abaissant. le second essaya lui aussi de m'atteindre avec une balayette, seulement il ne trouva rien parce que j'avais sauté, reculant de quelques pas par la suite, continuant de les fixer d'un air neutre. Le gang couru alors vers moi, tandis que j'essayais encore de les esquiver. Malheureusement, ils essayaient de m'atteindre tous en même temps, et je vous jure que même si j'étais Captain America, autant de poings et de pieds en même temps, ce n'était pas si aisé de ne pas se les prendre. On m'avait ainsi foutu un poing, tandis que quelqu'un me frappa au niveau des jambes. C'est là que je vis quelqu'un. Et je me surpris à penser que de l'aide n'était pas de refus, même si j'étais un Super-Soldat et que théoriquement, j'étais capable de m'en sortir seul.

Ce qui m'embêtais dans cette situation, c'était également le fait que je me faisait encore frapper. Cela me rappelais donc de mauvais surprise, notamment lorsque les brutes du quartier dans lequel je vivais s'amusaient à venir me rosser sans que je ne puisse répliquer. J'étais petit et chétif à l'époque, et j'avais besoin d'être secouru par mon meilleur ami. Ces souvenirs ayant resurgit, je me repris à temps pour esquiver un autre coup de poing. J'étais plus fort que cela, tout de même ! Je pouvais me défendre à présent que j'étais Captain America. J'avais alors serré le poing, tandis que vint donner un coup de boule à l'un des gars qui me cherchait des noises. Cela me permis également de me souvenir que si je n'avais jamais réussis à tenir tête aux brutes du quartier de jadis, je pouvais maintenant répliquer et les remettre à leur place.

Depuis le temps que je rêvais de cela. Je m'emparais d'un bras, et d'un mouvement circulaire, j'envoyais le propriétaire dans une benne à ordures. Il s'écrasa dedans, tandis que l'un des trois autres décida de tenter sa chance. Je me baissais pour éviter de me prendre encore un coup dans la figure, avant de ceinturer l'autre. Je m'étais redressé, le gars toujours entre mes bras, et j'avais ensuite fais un pont afin de fracasser la tête de l'autre sur le sol. Ils en restait deux en lice. Heureusement, ces derniers avaient enfin compris à qui ils avaient affaire, puisqu'ils détalèrent comme des lapins, laissant les deux autres sur place. Je soupirais alors, me tournant vers la personne quim'avait aperçue. Elle venait de me rejoindre, et je constatais avec surprise qu'il s'agissait d'une femme que j'avais déjà aperçue une fois lorsque j'étais à bord de l'Hélicopteur du SHIELD.


"- Désolé, c'est déjà fini. Je les ai battu assez vite, et deux se sont enfuis."

J'insinuais qu'elle n'aurait rien à frapper, contrairement à moi. Enfin, ce n'était peut-être pas dans les plans de la demoiselle de se battre... Je reprit mes affaires tandis que je m'en allais. Peut-être que l'autre allait le suivre, néanmoins il se voyait mal rester dans un lieu avec deux brutes. Même si elles étaient assomées, elles pourraient encore chercher à se battre avec lui, histoire d'essuyer leur cuisante défaite. En tout cas, c'est ce que j'aurais probablement fait si jamais mon vieil ami ne se pointait pas à chaque fois que j'avais des emmerdes. Quoique, maintenant j'avais apprit à me modérer, même si je n'abandonnais toujours pas.

"- Vous n'avez rien à faire ...?"

J'avais posé cette question à l'agent qui m'avait suivie. Je m'étais retourné, la toisant d'un regard interrogatif. Je n'avais pas l'habitude que l'on essaie de me parler, où qu'on me suive ainsi. En tout cas, j'avais laissé un petit suspens à ma question, histoire qu'elle puisse comprendre que je lui demandais son identité. Même si je l'avais vue, il était tout à fait possible que je ne connaisse pas son nom. Et même si on l'avait peut-être mentionner, je ne retenais pas forcément ce genre de choses, puisque je n'aimais pas trop me mêler des histoires des autres. Enfin bref, je n'avais pas vraiment de choses à faire ce soir, autant discuter un peu tout en rentrant chez moi...


Dernière édition par Steven Rogers le Ven 19 Juil - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Araya Fenrir

~Mythologic Wolfie~

UNE IMAGE DU JOLI COEUR :
DANS LE COIN DEPUIS LE : 05/06/2009
SMS : 448
ETAT D'ESPRIT : FIGHT!!
Féminin
LOCALISATION : Quelque part^^

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Petite baston nocturne [PV Skye]   Lun 20 Mai - 22:51

Pourquoi moi? pourquoi m'avoir demandé de le trouver… Je n'avais pas de poids même si j'étais un peu une ancienne maintenant… Pourquoi envoyé une lycan-vampire, chercher un super-soldat… Dès lors que je fus dans le jet je sentais que cela allait mal se passer… Steeve Rogers…. Le Captain America… Plutôt que d'envoyer une tête connue, genre Black Widow ou même Clinton, c'était tombé sur moi. Pourquoi faire? J'espérai néanmoins que mes alter ego ne feront pas de problèmes.
On finit par atterrir à New York dans la banlieue où il avait l'habitude d'aller s'entrainer… je me suis approchée de la porte, et juste après ce qui devait être son départ, je vois un gars sortir pas mal massacré… Oh oh, il y a du avoir un peu de baston là-dedans! Je me planque, et j'attends, quelques secondes plus tard, le voila qui arrive avec sixx autres potes… oh oh! Apparemment Rogers s'était attiré des foudres, sans le vouloir. Il se battait que s'il était obligé et apparemment le gros lard avait du un peu insister… Il n'avait fait que se défendre… Je les ai suivi sous ma forme animale, ainsi personne ne ferait attention à un chien noir… Sauf ceux qui seraient capable d'identifier ce loup comme étant moi… Arrivés dans une ruelle, ils se séparèrent afin de prendre le jeune homme à revers… J'allais lui en laisser que trois, l'autre groupe était pour moi… En poussant un peu ma vitesse je me suis retrouvée face à eux, les crocs bien sortis… Genre "vous ne passerez pas!!!" en remix! Les babines retroussées j'attendis que ces inconscients me foncent dessus avec leurs bars de fer. Forcément attaquez un Lycan et vous allez connaître un joli aller pour l'hopital ou pour la tombe…
Après m'être défaite de ces casse-pieds, je repris ma forme humaine, avec la gueule un peu sanguinolente, que je pris soin d'essuyer avant d'arriver sur la seconde scène de combat… je suis restée quelques instants les bras croisés admirant le combat… Effectivement ça se voyait qu'il avait été formé au combat… Le combat était déjà fini quand il remarqua ma présence. Il me fit remarquer que c'était déjà fini et que deux autres s'étaient enfuis… D'un côté j'étais partagée entre l'envie de le prendre en chasse, et de l'autre de rester, et accomplir ma mission… ce fut accomplir ma mission qui fut le plus fort et je me suis contentée que d'acquiescer… Il était déjà en train de se sauver tandis que tranquillement, je le suivais comme son ombre sans un mot. S'il avait la tendance à se mettre à courir avec une super-vitesse, ma forme de lycan allait être amplement suffisante pour le rattraper…
Il me posa la question si je n'avais rien d'autre à faire… Il s'était retourné et il me regardait d'un air interrogateur… je me suis arrêtée et je lui ai souri.


-Steven Rogers… Je me présente Skye Padwell, agent hybride du SHIELD… On m'a chargé de vous suivre et de vous ramener sur l'Helicarrier…

Je me suis approchée, sur mes gardes, toujours souriante, et pas la moindre once de malhonnêté… je l'ai discrètement regardé de haut en bas, avec un œil qui s'était coloré en or sans m'en aperçevoir… Et je l'ai regardé droit dans les yeux.

-Steven, Je sais ce que c'est… de se retrouver dans un monde inconnu, sans aucun repère ni aide…

Autant lancer la conversation sur un sujet qui nous regardait tous les deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

Ouvrir
MessageSujet: Re: Petite baston nocturne [PV Skye]   Mar 21 Mai - 19:57

Voir un agent du SHIELD n'était pas vraiment synonyme de bonne chose. C'était pire que la poisse, s'était une sacrée poisse, devrais-je plutôt dire. La dernière fois que cela  était arrivée, j'avais été demandé pour sauver la planète de la menace de Loki. Cet illuminé, Dieu de la Discorde dans le Pays d'Asgard, avait envoyé une armée de monstres à l'apparence robotique afin d'envahir la Terre, en commençant par les Etats-Unis d'Amérique. J'avais pris cette mission à coeur, bien que je ne fut pas encore habitué par toute cette technologie qui m'était inconnue. Faut dire que ce n'était pas facile tout les jours de vivre dans le futur au milieu d'hommes qui utilises des choses avec facilité et qui te prenne pour des êtres anormalement consitué lorsque tu demandes comme on s'en sert... Cela s'était passé avec Anthony Stark, au moment où il m'avait demandé ce que je voyais dans un boîtier de l'héliporteur, et que je lui avait répondu que ce truc était alimenté par une sorte d'électricité. Lui qui connaissait les machines comme personne, il avait dû franchement me prendre pour un idiot. Il faut croire que je ne suis pas aussi doué que son père où lui question machines. Enfin, ce n'était pas encore trop grave, puisque j'apprendrais sûrement à me servir de ces engins high-tech en temps voulu. Actuellement, vu que j'en avait fini avec le trio qui avait voulu se mesurer à moi - et que j'avais laminé faut bien l'avouer - j'avais décidé de m'en aller sans accorder mon attention à la femme que Nick Fury avait probablement envoyé. La raison pour laquelle cet agent était là m'échappait, néanmoins cela ne m'empêcherait pas de retourner dans mon appartement.

Je marchais depuis quelques minutes, avant de me rendre compte que l'autre était en train de me suivre depuis que j'avais repris le chemin vers mon habitation. Décidément, comme je m'en était apercu, elle ne semblait n'avoir rien de mieux à faire que de me suivre jusqu'à chez moi ? Apparemment non, puisqu'elle prit la parole suite à ma question, se présentant dans un premier temps comme étant Skye Padwell, agent hybride du SHIELD tandis qu'elle termina en disant qu'elle était chargée de me ramener au QG volant. Mon sourcil se arqua d'un air interrogateur. La raison pour laquelle on devait me ramener là-bas m'était purement inconnue, aussi je la regardait d'un air méfiant. Si c'était une blague, elle était vachement d'un très mauvais goût, puisque je ne pensais pas vraiment avoir fait quelque chose de mal, hormis peut-être d'avoir accepter une demande de baston à des types qui avaient eu très envie de se mesurer à moi. J'avais été gentil, il me semble, d'avoir accepter de les avoir fait comprendre que même avec des airs et des manières plutôt brutes, il restaient des gens faibles... Ceci dit, je m'étais arrêté quelques mètres en avant de l'agent pour ensuite me tourner vers cette dernière qui tenta de s'approcher, un sourire sur les lèvres. Mes sourcils se froncèrent, et recula un peu, toujours aussi méfiant. Je ne savais pas pourquoi, mais ce sourire innocent était loin de me mettre en confiance. Skye reprit par la suite la parole, disant qu'elle connaissait ce que je ressentais en étant dans un monde inconnu, sans aucun repère ni aide.


"- Non, je ne pense pas."

Elle pouvait bien avoir une histoire similaire à la sienne, il n'était pas vraiment disposé à vouloir parler de ce qu'il avait véçu. La Guerre, perdre des proches à cause d'un homme aux ambitions malsaines. Red Skull avait été bien plus ignoble qu'Hitler, bien qu'avec le génocide des Juifs, je ne savais pas vraiment lequel avait été le plus dangereux pour l'humanité. Seulement, lorsqu'on y pense, l'officier de l'ancien dictateur de l'Allemagne nazie aurait très bien pu détruire le monde, ce que le deuxième n'aurait probablement jamais eu envie de faire, bien trop obnubilé par l'éradication des Juifs. Avec un soupir quelque peu ennuyé je dois l'avouer, je m'étais rapprochée de la jeune femme, jusqu'à m'arrêter à un mètre d'elle. Même à cette distance, je la dominais de ma taille tout en plongeant mon regard bleuté dans les siens.

"- Savez-vous au moins mon histoire, dans sa profondeur, j'entend bien ?"

Même si son organisation était supposée tout savoir du passé des héros ainsi que des agents qui y travaillaient, je n'étais pas sûr qu'elle puisse tout connaître de moi, même en ayant épluché le dossier me concernant.

"- Savez-vous autre chose que Captain America, pour sauver sa patrie, choisis de faire écraser son avion dans les glaces de l'Arctique au lieu de sa propre vie ?"

Tout le monde savait ce qu'il avait fait, mais jamais personne n'avaient pensé que j'avais dû faire un choix important pour en arriver là. En effet, qui savait que j'étais amoureux d'une femme ? Qui savait que j'avais eu le coeur brisé à l'idée de mourir alors que j'aurais pu vivre heureux avec quelqu'un que j'appréciais ?

"- J'aimais une femme... J'avais planifié un rendez-vous dansant avec cette dernière, histoire de penser à cette autre fin que celle qui m'attendait."

La suite, c'était l'avion qui s'était écrasé en pleine conversation avec Peggy. Mon coeur se resserra à cette pensée. Je pensais que ma mort allait avoir lieu. Au lieu de cela, je me suis endormi et la glace m'a recouvert.

"- J'ai cru que j'allais mourir, pourtant le sérum dans mes veines en a décidé autrement puisque j'ai réussis à survivre durant toutes ces années, prisonnier d'un bloc de glace. "

Elle le savais également. Quasiment tout les agents du SHIELD savaient comment Captain America avait été retrouvé. Toujours vivant, malgré la glace qui le recouvrait, malgré les années passées. Je fis une pause, me remémorant ce que j'avais ressentis en me réveillant dans cette chambre blanche supposée être une représentation de ce qu'était ce genre de choses de mon temps. La radio était en marche, et diffusait un match de foot. Malheureusement, je me rendis compte que quelque chose n'allait pas. En effet, ce match, j'y avais assisté à l'époque.

"- Est-ce que vous pouvez ressentir ce que j'ai ressentis en constatant avec effroi que le New-York que je connaissais était devenu si différent d'un seul coup ? Que les gens que j'ai connu jadis sont tous retraités si pas déjà décédés maintenant ?"

Mon ancienne amante apparu à nouveau dans mon esprit. Elle que j'avais trouvé si belle... A présent elle devait probablement être une dame âgée, alors que je n'avais même pas prit une ride grâce au sérum qu'on m'avait injecté. J'aurais tellement voulu ne pas être en retard pour mon rendez-vous galant. Pour ma leçon de danse avec elle... Ce qu'on avait planifié à l'époque n'était plus qu'un désir utopique, un rêve qui ne deviendra jamais réalité.

"- Savez-vous ce que je peux ressentir là, à l'instant, en pensant que je ne pourrais jamais aller danser avec celle que j'ai aimé ? Bien qu'elle soit toujours vivante, elle est une vieille dame maintenant, alors que moi, je suis resté comme j'étais avant."

Et même si Peggy n'avait probablement jamais changé mentalement, elle devait sûrement l'avoir oublié, avoir rencontrer un autre homme pour ne plus penser à son amour qui s'était sacrifié pour sauver New-York. Il était trop tard pour refaire surface en tout cas, il n'était pas nécessaire de lui téléphoner pour prendre de ses nouvelles, pour s'occuper d'elle. Ayant fini de raconter mon passé malgré mon idée de ne pas le faire, je fini par me taire. Au moins, elle aurait comprit, du moins je l'espérais, que mon histoire n'était pas comparable à la sienne. Skye pouvait avoi son propre passé, il ne devait pas être aussi pénible à porter que le mien. Quoique, moi je ne connaissais pas son histoire, donc je ne pouvais pas vraiment juger.

"- Au fait... Pourquoi t'a-t-on demandé de me ramener ?"

A trop raconter ma vie, j'avais complètement oublié la raison qui avait poussé Nick Fury à envoyer un des agents le chercher afin de le ramener. Après tout, la ville ou le même le monde entier n'était pas en danger, du moins c'était ce que je pensais. Par contre, je me sentais moins tendu à présent que j'avais raconté ce qui me préoccupait depuis mon retour. Comme quoi, en parler soulageais la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Ouvrir
MessageSujet: Re: Petite baston nocturne [PV Skye]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite baston nocturne [PV Skye]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite balade nocturne. [Adrian]
» [#6] Petite baignade nocturne. Un invité surprise, qui sait? [Terminé]
» Petite escapade nocturne... [Jian-Charlie]
» Petite escapade nocturne || Ft. Femmeuh
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Avengers ~ Last Time :: Cimetière des Roleplays-
Sauter vers: